Go Back   Ryzom > Communauté francophone > La Saga > Roleplaying
Ryzom News FAQ Members List Calendar Search Today's Posts Mark Forums Read

 
 
Thread Tools Search this Thread Display Modes
Old February 24th, 2006, 02:08 PM   #1
shantag
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 569
Eleashantag

"... Ce fut à l’aube qu’ils saisirent une image fugace d’un être vivant dont leurs rêves leur prétendaient depuis longtemps l’existence. Un mirage au milieu du marché de Davae… : Si le destin les avait fait naître Fyros, ils auraient compris que bien des légendes jaillissent des grains de sable s’élevant en volute, poussés par la facétie des alizés joueurs et arborant les plus profonds désirs de ceux dont le désir les fait naître… L’un et l’autre auraient eu l’intuition d’avoir vu une incarnation mythique, un prince, une princesse, idéalisé par la magie des contes de l’occident.

Mais ils étaient Matis, des homins attirés d’instinct par la beauté réelle des choses et des êtres.

Ils s’étaient entre-aperçus. En guise de la poussière d’écorce soulevée, composante tellurique des mirages, la farandole des tenues criardes des chalands et de leurs marchands papillonnant du marché de Davae, avait alors dévoilé leur silhouette tout aussi fugacement qu’elle leur fut ravie ; L’ambre pétillant des yeux d’une homine embrassa le regard d’ambre sombre des yeux d’un homin. Trois battements anachroniques au rituel de leur cœur, interdirent l’illusion du rayon solaire taquin, du reflet de la rosée, du détour de la lumière, de se substituer à l’apparition « enchanteresse ».
Exaltés, ils en révérèrent la réminiscence en lieu et place du hall de leurs souvenirs dédié à tout ce qui est beau.

Ils étaient Matis et s’aimèrent dès ce premier instant.

Eleanide était d’une parenté ancienne, au moins le présumait-on… Ses origines, comme bien des réfugiés, voyaient leur légitimité dans la parole contée car bien des archives n'avaient suivi l'exode. Elle ne comptait que pour unique famille, son demi-frère, chef de l’énigmatique guilde des Animi Limina.
Eleanide semblait intemporelle : Dame des temps anciens, ou Aventurière des temps à venir. Comme une essence en provenance d’un éther, elle semblait sans cesse entre deux portes dimensionnelles, empruntant notre monde pour un passage presque contraint, arrêtant sa grâce en ces lieux, sa sagesse en présage…

Shenshantag, quant à lui, était l'unique rescapé de la famille "Shantagii". La césure de son nom avait été volontaire, et quand il avait de nouveau fallut se désigner à autrui une fois l'apocalypse passée, il marqua le deuil d'une famille ancienne par l'absence de cette particule dont s'enorgueillissent les citoyens Matis. L’honneur du nom par les faits d'armes, de thaumaturgie, de sciences avaient été de l'apanage de ses aïeux. Il devait à nouveau inscrire son nom mais par ses propres exploits… C’était aussi une manière, qu’il ne s’avouait pas, comme étant celle de l’oubli des jours de gloire, de l’oubli de ceux qui furent les siens…

Ils firent connaissance et le temps passé confirma leur amour.

Puis un jour…

"Si le cœur des homins était une plante, assurément, pour Eleanide et Shenshantag, le leur serrait un lierre..."
"Ainsi, l'entrelacs de leurs sarments enlacés l'un à l'autre, a noué une promesse d'amour qu'ils veulent rendre "éternelle"..."
"Le vœu immuable de s'aimer pour la vie et au-delà, verra leur destin se lier, et ce devant vous, leurs amis, sacralisant leur union par votre présence autant sacrée à leurs yeux qu'en ce jour qui verra leur mariage célébré..."

"La cérémonie à laquelle vous êtes conviée, se déroulera en Avalae"


Ils officialisèrent leur union et un mariage fut célébré au cours duquel prêtre, témoins et invités avalisaient, les uns tacitement et les autres cérémonieusement, l’engagement d’Eleanide et de Shenshantag.

Ils se rendirent, jeunes mariés, auprès des instances du roi en charge du recensement des doléances administratives de leurs citoyens.
Ils voulaient qu’Eleanide porte désormais le nom de « Shantag ». (Eleashantag)

Le souhait des amoureux s’exprimant par cette volonté de fonder une famille, de reconstruire un lien social comme avant les jours de deuil, comme avant l’holocauste.

Leur demande était maintenant entre les mains des lettrés du roi..."
shantag is offline  
Old February 26th, 2006, 09:53 PM   #2
grouicco
 
grouicco's Avatar
 
Join Date: Dec 2004
Posts: 228
Re: Eleashantag

Quote:
Originally Posted by shantag
"... Ce fut à l’aube qu’ils saisirent une image fugace d’un être vivant dont leurs rêves leur prétendaient depuis longtemps l’existence. Un mirage au milieu du marché de Davae… : Si le destin les avait fait naître Fyros, ils auraient compris que bien des légendes jaillissent des grains de sable s’élevant en volute, poussés par la facétie des alizés joueurs et arborant les plus profonds désirs de ceux dont le désir les fait naître… L’un et l’autre auraient eu l’intuition d’avoir vu une incarnation mythique, un prince, une princesse, idéalisé par la magie des contes de l’occident.

Mais ils étaient Matis, des homins attirés d’instinct par la beauté réelle des choses et des êtres.

Ils s’étaient entre-aperçus. En guise de la poussière d’écorce soulevée, composante tellurique des mirages, la farandole des tenues criardes des chalands et de leurs marchands papillonnant du marché de Davae, avait alors dévoilé leur silhouette tout aussi fugacement qu’elle leur fut ravie ; L’ambre pétillant des yeux d’une homine embrassa le regard d’ambre sombre des yeux d’un homin. Trois battements anachroniques au rituel de leur cœur, interdirent l’illusion du rayon solaire taquin, du reflet de la rosée, du détour de la lumière, de se substituer à l’apparition « enchanteresse ».
Exaltés, ils en révérèrent la réminiscence en lieu et place du hall de leurs souvenirs dédié à tout ce qui est beau.

Ils étaient Matis et s’aimèrent dès ce premier instant.

Eleanide était d’une parenté ancienne, au moins le présumait-on… Ses origines, comme bien des réfugiés, voyaient leur légitimité dans la parole contée car bien des archives n'avaient suivi l'exode. Elle ne comptait que pour unique famille, son demi-frère, chef de l’énigmatique guilde des Animi Limina.
Eleanide semblait intemporelle : Dame des temps anciens, ou Aventurière des temps à venir. Comme une essence en provenance d’un éther, elle semblait sans cesse entre deux portes dimensionnelles, empruntant notre monde pour un passage presque contraint, arrêtant sa grâce en ces lieux, sa sagesse en présage…

Shenshantag, quant à lui, était l'unique rescapé de la famille "Shantagii". La césure de son nom avait été volontaire, et quand il avait de nouveau fallut se désigner à autrui une fois l'apocalypse passée, il marqua le deuil d'une famille ancienne par l'absence de cette particule dont s'enorgueillissent les citoyens Matis. L’honneur du nom par les faits d'armes, de thaumaturgie, de sciences avaient été de l'apanage de ses aïeux. Il devait à nouveau inscrire son nom mais par ses propres exploits… C’était aussi une manière, qu’il ne s’avouait pas, comme étant celle de l’oubli des jours de gloire, de l’oubli de ceux qui furent les siens…

Ils firent connaissance et le temps passé confirma leur amour.

Puis un jour…

"Si le cœur des homins était une plante, assurément, pour Eleanide et Shenshantag, le leur serrait un lierre..."
"Ainsi, l'entrelacs de leurs sarments enlacés l'un à l'autre, a noué une promesse d'amour qu'ils veulent rendre "éternelle"..."
"Le vœu immuable de s'aimer pour la vie et au-delà, verra leur destin se lier, et ce devant vous, leurs amis, sacralisant leur union par votre présence autant sacrée à leurs yeux qu'en ce jour qui verra leur mariage célébré..."

"La cérémonie à laquelle vous êtes conviée, se déroulera en Avalae"


Ils officialisèrent leur union et un mariage fut célébré au cours duquel prêtre, témoins et invités avalisaient, les uns tacitement et les autres cérémonieusement, l’engagement d’Eleanide et de Shenshantag.

Ils se rendirent, jeunes mariés, auprès des instances du roi en charge du recensement des doléances administratives de leurs citoyens.
Ils voulaient qu’Eleanide porte désormais le nom de « Shantag ». (Eleashantag)

Le souhait des amoureux s’exprimant par cette volonté de fonder une famille, de reconstruire un lien social comme avant les jours de deuil, comme avant l’holocauste.

Leur demande était maintenant entre les mains des lettrés du roi..."

Son ami qui travail à l'administration de la capital a remit une copie à Moon, mais, toujours pas de parafe dessus.
Moon espère tant que sa sœur puisse prendre le nom de son aimé, de son mari.

Last edited by grouicco : February 27th, 2006 at 08:07 AM.
grouicco is offline  
Old February 28th, 2006, 08:44 AM   #3
grouicco
 
grouicco's Avatar
 
Join Date: Dec 2004
Posts: 228
Re: Eleashantag

Shenshantag et Eleanide attendait toujours la réponse de cette administration. Un jour Elea médita sous cet orme qui maintes fois les protégea des regards et qui vit leur union célébrée. Là, elle se souvint d'un poème qu'elle avait envoyé à Shen jadis.



"Et autre temps est, heureuse je suis de t'aimer;
Sur les lacs trykers, auprès de toi, je voguerai
Ce regard de braises, je veux regarder toute ma vie;
Je n'envie ces zoraïs derrière leurs formes infinies.
A côté de toi je parcourerai les steppes et les déserts,
Soignant les blessures de ce matis fier.
Tite homine je suis, mon coeur épris t'a choisi
Nos deux âmes, nos deux coeurs à jamais unis.

**********************************************

Dans les jardins verdoyants, je me promenai
Devant ces ciels rougeoyants, je me suis mise à songer
Face à ces yeux de braises, coups de coeur, j'ai aimé
Dessous ces lumières orangées, j'ai marché
Dans ta tenue tryker blanche, je t'ai imaginé
De nous, enlassés; dans ces bras, j'ai rêvé

**********************************************

Parcourant tout Atys, je suivrai ce beau et noble coeur matis
Dans les étendues d'eau violacées zoraïs, nous nous enlasserons
Dans les jardins verdoyants matis, nous trouverons le bonheur
Sous le ciel rougeoyant fyros, nous nous perdrons l'un en l'autre
Soulevant des merveilles, je le ferai pour ce bel et sage homin
Pour toi, Ô mon aimable aimé..."



De cette réalité Eleanide avait rêvé, et, cette réalité était.
Epouse de ce fier , talentueux, tendre et beau matis, elle était.
Heureuse elle serait de porter son nom et devenir au vue de tous Eleashantag.Elle a fait ce doux rêve.

(Elea)
grouicco is offline  
 


Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump


All times are GMT +2. The time now is 03:05 PM.


Powered by vBulletin Version 3.5.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Ryzom forums are part of the SoR service and subject to the EULA and Code of Conduct.

MMORPG